Publié le Laisser un commentaire

Nouvelles de la Lisette

Rucher tranquille avant l’éclosion !

Les nucléis se sont faits jolis pour recevoir les futures reines de 2021 !

Les ruchettes sont prêtes !

Et déjà posées avec de nouveaux essaims au Vallon du Coq. Oups ! il est 19h, docteur Schweitzer. C’est le temps de rentrer !

Et voici quelques ruches rafraîchies, prêtes de nouvelles aventures.

Et merci à tous ceux qui ont essayé de consulté le site quand il était HS. Maintenant on est là 🙂

ovh-hs
Publié le 4 commentaires

Enfumoir sans feu !

J’ai reçu en cadeau d’un compagnon qui ne supportait plus de m’entendre pester comme l’enfumoir qui s’éteignait ; l’enfumoir qui puait ; l’enfumoir qui ne voulait pas faire de fumée ; l’enfumoir qui me causait des crampes dans les mains à force d’actionner le soufflet ; l’enfumoir qui risquait de foutre le feu à la campagne bien sèche ; l’enfumoir bien lourd qu’on cherche tout le temps parce qu’on ne se souvint plus où on l’a laissé ; l’enfumoir qui me donnait envie de recommencer à fumer à force de respirer ses émanations … Bref, vous aurez compris que j’ai horreur des enfumoirs.

Il y a quelque temps, je vis sur sur la toile, tel que dans mes rêves les plus fous, une invention en train d’être inventée et qui me donnait beaucoup d’espoir. Mais ce n’était point encore au point.

Mais voilà. Pour mon Noël mon compagnon qui ne supportait plus… a décidé de m’offrir cette merveilleuse machine. Heureusement, car c’est bien au-dessus des moyens d’une petite apicultrice.

Aujourd’hui, j’ai pris le temps de faire une photo pour vous le montrer. Si vous voulez savoir comment ça marche, allez sur internet.

L’Apisolis (« soleil heureux » en français) est fantastique. Trois petites pressions, il se met en marche. Une grosse pression à l’envers, il s’arrête. Et un petit signal sonore vous illustre tout ça. C’est un plaisir de faire un petit tour dans le rucher pour peser les ruches ou nourrir les abeilles ou voir si tout va bien. Un petit coup devant la ruche, une fumée parfumée se dégage de l’appareil et ces demoiselles semblent bien sages pour nous laisser vaquer à nos occupations.

Aujourd’hui, en ce qui me concerne, aucun problème. JE SUIS RAVIE.

Cependant, j’avais demandé au compagnon qui ne me supportait plus… de m’accompagner. Il s’est fait piquer deux fois ! Et du coup, il est un peu sceptique sur l’efficacité de mon cadeau. La prochaine fois, j’essaierai ma machine seule, bien couverte et entourée d’abeilles agressives (si si, ça existent) pour voir si la fumée parfumée les calment… Et je vous le dirai.

Voici la merveille. J’ai mis du gros « tape » car le réservoir se décroche facilement et laisse le liquide s’écouler (et comme il est bien cher…)

Publié le Laisser un commentaire

Adieu varroa, veau, vache, cochon…

On enfume, on ouvre la ruche, on secoue le toit. Et après ? J’arrête de jouer les mauvais photographes et je cours asperger les abeilles d’acide oxalique « Apibioxal » du GDSA13 et de sucre bio bien sûr.

Mais pensez-vous que ce sera suffisant pour bouter le varroa hors de la ruche ? Que nenni. Après le dégouttement, il faudra faire la fumigation. C’est pire que les cafards…

Et pourtant, elles avaient déjà fait du miel ! Pour elles, pas pour les petits pots.

Mais on explique tout ça bien mieux que moi ailleurs sur internet. Ce qui reste certain, c’est qu’il y a beaucoup de boulot pour débarrasser les abeilles des varroas.

Méchant varroa

Le varroa pour une abeille, c’est comme si vous aviez des poux gros comme des lapins collés dans le dos. Ça suce le sang et ça rend malade. Je ne mettrai pas de photo. Je vous laisse imaginer.

A tous les apiculteurs de France, de Navarre et d’ailleurs, traitez vos abeilles contre leurs poux !

Publié le 5 commentaires

Logiciel Ruches : la gestion des ruches

Que l’on possède une ou cent ruches, que l’on conduise un ou plusieurs ruchers, il est important de noter les actions effectuées sur chaque essaim. Cela permet de comparer plus rationnellement les ruches entre elles, les résultats des ruchers et de voir des évolutions dans la durée. Cela pourra servir à :

  • Sélectionner de futures ruches souches sur la base des quantités de miel produites, des notes résultant des observations de propreté et d’agressivité ;
  • à préparer son registre d’élevage avec notamment les dates et type de traitement, les nourrissements et les transhumances, les créations et dispersions d’essaim ;
  • mémoriser l’âge et l’éventuel marquage de la reine, les nombres de cadres ;
  • suivre l’évolution du poids de chaque ruche pour décider d’un éventuel nourrissement.

Plusieurs outils informatiques existent. J’ai fait le choix d’utiliser le logiciel libre « ruches » car je souhaitais disposer d’un logiciel en mode « web » et libre de licence d’utilisation.

Les principales fonctionnalités.

Suivi de chaque ruche

  • date d’achat
  • rucher (et historique des changements de ruche, transhumance)
  • Géolocalisation
  • nombre de cadres

Suivi de chaque essaim

  • Transvasement et ruche de rattachement
  • âge de la reine
  • marquage ou pas
  • production
  • nourrissement
  • traitement (début et fin pour languettes de type Apivar, Apistan)
  • historiques des commentaires
  • ruches (et historique des transvasements)

Gestion des ruchers

  • Géolocalisation
  • Contacts

Gestion des hausses

  • Historique des mouvements sur chaque ruche

Gestion des récoltes

  • Date
  • Type de miel
  • Hausses concernées et poids de miel (on en tire la ruche et l’essaim à créditer)

Actions groupées
Pour s’adapter à la gestion d’un plus grand nombre de ruches sans que les saisies deviennent fastidieuses, le logiciel permet d’effectuer des actions portant sur plusieurs éléments simultanément. Cela concerne les opérations de :

  • Transhumances,
  • Traitement,
  • Nourrissement,
  • Création en masse par clonage de ruche, d’essaim et de hausse.

Historisation

Pour les principaux éléments gérés ruche, rucher, essaim et hausse, on garde un historique des notations et des opérations effectuées sous forme d’événements datés. Les événements permettent de saisir avec une date les actions qui ont été réalisées dans les ruchers.


Les types d’événements sont :

  • pour les ruchers, ruches, essaims et hausses : commentaires
  • pour des ruches : pesée et modification des cadres
  • pour des essaims : ajout de sucre et traitement (varroa)
  • pour des hausses : remplissage

D’autres événements sont créés lorsque l’on effectue certaines actions :

  • Ajout d’une ruche dans un rucher
  • Essaim mis dans une ruche
  • Ajout de hausse sur une ruche
  • Retrait d’une hausse d’une ruche
  • Dispersion d’un essaim

Statistiques

On s’intéresse ici à mesurer les caractéristiques de la production des essaims. Dans l’exemple ci-dessous, on a trié les essaims suivant la production moyenne par an. Cette moyenne est obtenue en sommant les quantités de miel produite ramenée à la durée de possession de l’essaim.

Répartition d’une récolte par essaim

Listes

De nombreuses listes sont possibles et paramétrables.

Liens

https://gitlab.com/ruches/ruches